Renaissance de l'orgue de salon "Philippe Emmanuel" du maître André Marchal (1894 - 1980)
  Norbert Dufourcq
 

    
-------------------------------------------------------
Norbert Dufourcq (1904 - 1990)
-------------------------------------------------------

 

Norbert Dufourcq (1904 – 1990), formé à l’Ecole des chartes, docteurs ès lettres  et archiviste paléographe est une des figures emblématique de l’orgue français. 

                           

Norbert Dufourcq à l'ancienne console de l'orgue Clicquot-Cavaillé-Coll
de l'église Saint-Merry, à Paris, en 1928
(cliché R. Parrot)

 
---------------------------------------------

 

Fondateur de la revue « Recherches sur la musique française classique », poursuivie par Marcelle Benoît, il est également cofondateur avec Bérenger de Miramon Fitz-James de l'Association des Amis de l’orgue ; il créa aussi la revue « L'Orgue » dans laquelle il exprima particulièrement ses idées sur l'historicité des orgues classiques français. Norbert Dufourcq fut également secrétaire de la Direction des Dictionnaires Larousse de 1928 à 1970.

 
                        
---------------------------------------------

Il apprit le piano auprès d'Amédée Gastoué au collège Stanislas dès l'âge de 10 ans, ainsi que l'harmonie et le contrepoint avec Marie-Rose Hublé, l'organiste de Saint-Eustache. Mais c'est surtout auprès d'André Marchal qu'il se perfectionna dans l'étude de l'orgue. En 1923, il devint titulaire de l’orgue de Saint-Merry à Paris qu’il fit reconstruire selon son esthétique et ses théories. Il fut davantage un organiste liturgique que concertiste.

 
                        
                                        Le grand orgue de Saint-Merry à Paris
---------------------------------------------

Après son décès,  son orgue de salon Gonzalez a été transféré à l'Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin (Eure) où sa fille est religieuse. Il a été inauguré le 24 juin 1994 par Marie-Claire Alain

                               

                                         Norbert Dufourcq à son orgue personnel Gonzalez
                                                   (Collection Annick Danion-Gonzalez)
---------------------------------------------

La somme considérable d'ouvrages, de communications, de conférences, la quantité d’articles divers parus dans les revues L’Orgue,  Orgue et Liturgie, Les grandes heures de l’orgue, Recherches sur la musique classique française, ainsi que la publication en première édition d’œuvres d’orgue de Nivers (3 livres, Schola Cantorum, Heugel, Bornemann, 1956, 1958, 1963), Dornel (Schola Cantorum, 1965), Boëly (2 livres ; Schola Cantorum et Procure générale du clergé, 1958), ou encore de pièces pour clavecin de Lebègue (L’Oiseau-Lyre, 1956)... et bien d’autres encore, devaient peu à peu lui donner une réputation mondiale.

 

Partisan de la modernité des instruments, de leur électrification, de l'orgue néo-classique, soutenant activement la manufacture Gonzalez, il fut, jusque en 1980 membre de la commission des orgues du Ministère de la Culture. Au titre de professeur, Norbert Dufourcq assura la classe d'Histoire de la Musique au Conservatoire National Supérieur de Paris de 1941 à 1975 et les cours de musicologie à l'Ecole Normale de Musique entre 1958 et 1963. 
                           
               

                      La classe d'Histoire de la Musique de Norbert Dufourcq
                                    au Conservatoire supérieur de Paris (année 1968 - 1969)
---------------------------------------------

Il dut souffrir de contestations violentes de la part de ceux qui ne partageaient pas ses idées, tant dans le domaine de l’orgue que dans celui de la musicologie. Mais il faut reconnaître à Norbert Dufourcq les mérites de ses travaux musicologiques et organologiques, même si depuis quelques années il eut des détracteurs en raison de certains progrès scientifiques et surtout de la part des "baroqueux", ceux-là mêmes qui, à leur tour, se voient aujourd’hui remis en question. Il doit en toute justice être considéré comme un pionnier de la musicologie et ceux qui, par la suite, ébranlèrent parfois son magistère ne purent y réussir que grâce à son enseignement précédent et à ses propres découvertes.                    

                                   
---------------------------------------------

Dans le cadre de cette l’Association des Amis de l’Orgue, il créa des concours d'orgue et de compositions où se retrouvèrent les plus grands organistes dans le jury et, comme lauréats, ceux qui devaient, à leur tour, devenir les plus renommés.

 

Norbert Dufourcq organisa fréquemment des récitals d'orgue qu'il présentait. Combien d'organistes ont été lancés grâce à lui et ont ensuite accompli une belle carrière. Comment oublier les récitals au Palais de Chaillot présentés par lui qui suscitaient admiration et enthousiaste. 

                      

                                               André Marchal  à l'orgue du palais de Chaillot 
                                                             ( coll. Annick Danion-Gonzalez 
)

 ---------------------------------------------

Trois de ses livres furent couronnés, l'un par l'Académie Française : Esquisse d'une Histoire de l'orgue en France du XIIIe à la fin du XVIIIe siècle, Larousse 1935), et deux autres par l'Académie des Beaux-Arts où il eut été aussi parfaitement à sa place parmi les Académiciens : Documents inédits pour servir à l’histoire de l'orgue, 2 volumes, Droz-Fischbacher, 1935 et Jean-Sébastien Bach, génie allemand, génie latin?, Paris, La Colombe, 1947. Norbert Dufourcq a très largement participé à la vulgarisation de la musique et de l’orgue en particulier..

 
                     

                         Norbert Dufourcq à la nouvelle console (Gonzalez, 1946) 
                                     de l'orgue Saint-Merry,  à Paris, dans les années 1960
                                                  ( coll. Marie-Claire Moonen-Dufourcq
 )

 

---------------------------------------------

Bibliographie sommaire

La musique française
, Larousse, Paris, 1933.

La musique d'orgue française au XXe s., Paris, 1938.

La musique des origines à nos jours, sous la dir. de Norbert Dufourcq, Larousse, Paris, 1946.

Les grandes dates de l'histoire de la musique, 1969 ; 3e éd., 1995

Petite histoire de la musique en Europe (Larousse)

Du prélude et fugue au thème libre (Floury)

 

Esquisse d'une histoire de l'orgue en France du XIIIe au XVIIIe siècles, étude technique et archéologique de l'instrument, thèse pour le doctorat ès-lettres, 1935.

Les Clicquot : facteurs d'orgues du Roy, contribution à l'histoire d'une famille d'artisans d'origine champenoise sous l'Ancien Régime, Floury, Paris, 1942.

Le grand orgue du Palais de Chaillot (Floury)

Le grand orgue du Prytanée militaire de la Flèche (Picard)

Jean de Joyeuse (Picard)

 

Jean-Sébastien Bach, le maître de l'orgue, Floury, Paris, 1948.

La Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach (Larousse)

César Franck (Euterpe n°5, La Colombe)

Nicolas Lebègue (Picard)

Jean-Baptiste de Boesset (Picard)

Autour de Coquard, Franck et d’Indy (Edition du Courrier)

 

L'Orgue, PUF, Paris, 1948. (Que sais-je ?).

Le clavecin, PUF, Paris, 1949. (Que sais-je ?).

 

Cent versets de Magnificat des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles (Bornemann-Leduc)

 ---------------------------------------------

          
---------------------------------------------

 
  Aujourd'hui sont déjà 8 visiteurs (41 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=